Dans un canard

Jean-Daniel Magnin

Retrouvez Dans un canard au Festival d'Avignon 2017 du 6 au 29 juillet au Théâtre des Halles

Présentation

Dans un canard de Jean-Daniel Magnin
Date(s) :
du 6 juil 2017 au 29 juil 2017
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
à 14h
Durée : 1h20

Et vous, seriez-vous prêt à donner votre vie pour votre entreprise ?

Votre vie n’est pas marrante du tout : alors que vous devriez depuis longtemps être cadre et père de famille, vous n’avez toujours pas de voiture, vous travaillez dans un centre d’appels avec le statut de stagiaire reconductible d’une année sur l’autre. Et lorsque le fondateur historique de la boîte, relégué dans un placard par la nouvelle direction, est retrouvé attaché à son scooter au fond d’un canal, c’est à vous que l’entreprise demande d’aller voir sa veuve pour tenter d’étouffer le scandale. Pourquoi ? Parce qu’une semaine plus tôt on vous aurait surpris en plein conciliabule avec lui au bar du coin pendant la pause sandwich. Vous qui n’étiez rien, vous voilà soudain propulsé au rang de dernier et unique ami du mort. Ça n’est pas grand chose direz-vous, mais vous sentez que vous allez rebondir…

Informations sur le lieu

Théâtre des Halles - Avignon
Théâtre des Halles
rue du Roi René
84000 Avignon

La presse en parle

Coup de cœur Europe 1 (diffusion le 14 mai).

Une aventure loufoque et grinçante. / L'Humanité - 25/04/2017

A ne pas louper. / Le Nouvelliste

Un quatuor remarquable de comédiens. / Figaroscope - 10/05/2017

Une comédie glaçante sur la vie de l'entreprise. Un auteur aguerri et un vrai talent. / Télérama - n°3512 03/05/2017 - Emmanuelle Bouchez

Distribution

publié aux éditions
Mise en scène :
Musique :
Lumières :
Décors :
Assistant mise en scène :

Coproduction Les Déchargeurs / Le Pôle diffusion, Théâtre du Rond-Point et Théâtre du Crochetan

Avec le soutien de :

Multimédia

 
00:00
Dossier de diffusion
Dossier de diffusion

Notes & extraits

NOTE DE MISE EN SCÈNE
Donald Leblanc s'approche de biais, pas trop sûr de lui, ravale ce qui lui reste de salive, et tout en nous faisant rire ou sourire, il nous entraîne peu à peu dans une enquête : une histoire de bureau à l'ère inhumaine du benchmarking, de la tyrannie de la "qualité", de la délation des maillons faibles, de la domination. Très vite au fil de ses confidences des fantômes sortent de son dos : une femme et deux hommes vont rejouer avec lui les scènes de la pitoyable et véridique passion de l'homme qui a dû entrer à l'intérieur d'un canard pour sauver son entreprise — car pour prendre une dimension respectable il faut parfois passer par le chas d'une aiguille.


Jean-Daniel Magnin

EXTRAIT
GÉGÉ. On t’a raconté l'histoire de la téléopératrice qui était dans ton box avant ton arrivée ? Ils l'ont découpée en morceaux.
DONALD. Il faisait son mystérieux. Moi je croquais mon sandwich.
GÉGÉ. Puis ils se sont mis à noter un à un chacun de ses morceaux : sa spontanéité ; son sens de la répartie ; son enthousiasme ; son respect des procédures ; le timbre de sa voix …
DONALD. Pigé. Le pauvre essayait de me ramener au siècle précédent.
GÉGÉ. Les morceaux bien notés ont commencé à avoir honte des morceaux mal notés. Elle avait la plus grande peine du monde à rester réunie. On aurait dit un nuage. Ça s'est très mal terminé pour elle.
DONALD. Qu'est-ce qui lui est arrivé ?
GÉGÉ. Elle a failli mourir. Puis elle a demandé à être mutée à Phnom Penh.
DONALD. Aucune réaction de ma part.
GÉGÉ. Fais attention Donald.
DONALD. Euh pourquoi ?
GÉGÉ. Ils pourraient bien se lâcher sur toi aussi.