Catherine Artigala

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Présentation :

Formée au conservatoire de Toulouse, Catherine Articala est une comédienne éclectique, elle incarne de nombreux rôles pour le cinéma et la télévision sous la direction de Benoît d’Aubert, Denis Malleval, Nicolas Bedos, Flavia Coste, Nicolas Herdt, Jean-Pierre Mocky, Georges Wilson...

Au théâtre, elle a été Madame Tot dans La Famille Tot d'Istvan Örkeny, mis en scène par Jean Doucet au Festival d'Avignon (La Fabrik’Théâtre, 2015), une truculente Madame Jourdain dans Le Bourgeois gentilhomme de Molière, mis en scène par Alice Safran (Théâtre national du Qatar, 2012) et une pétillante Toinette dans Le Malade imaginaire de Molière, mis en scène par Alexandre Stajic (Savigny-sur-Orge, 2016).

Elle s'est notamment fait remarquer dans Léopold le bien aimé de Jean Sarment, mis en scène par Georges Wilson (1988), et dans le rôle de Gisèle, l'amie de Madame Bidochon dans l’adaptation théâtrale Les Bidochons, mis en scène par Marijo Kollmannsberger, spectacle qui a tenu l'affiche cinq ans entre 1989 et 1994.

Elle prête également sa voix pour des documentaires et double de nombreuses comédiennes comme Dale Dickey, Aloma Wright ou Vaishnavi Sharma. Avec cette Célestine d’Octave Mirbeau, elle incarne un personnage trouble à la palette de sentiments multiples. Du sourire glaçant à l’ironie mordante, elle donne la couleur d’une réalité féminine aux résonances parfois actuelles qui n’en a pas fini de ses combats.